Il est courant que les gens trouvent relativement facile de juger les attitudes et les comportements de ceux qui les entourent. C’est pourquoi, lorsque nous voyons quelqu’un faire quelque chose que nous n’aimons pas ou que nous considérons comme incorrect, nous réalisons immédiatement son erreur. Cela implique que, bien souvent, nous portons un jugement assez tranchant sur cette personne. Cela peut se produire même avec un seul regard. Ne jugeons-nous pas souvent trop à la légère ? Pourquoi trouvons-nous si facile de trouver des défauts des autres ? Pouvons-nous voir les nôtres aussi facilement ?

La difficulté de voir ses propres erreurs

Si nous pouvions voir en nous-mêmes tous les défauts que nous sommes capables de voir chez les autres, il nous serait beaucoup plus facile de nous réaliser en tant que personnes et de contrôler nos attitudes. Cependant, se connaître soi-même n’est pas une tâche facile. C’est compliqué et aussi nécessaire pour se sentir bien dans sa peau et ne pas faire d’erreurs.

Il est sans doute difficile d’essayer de se séparer de son corps pendant une conversation ou une activité pour se voir de l’extérieur et pouvoir se juger objectivement. Bien que nous puissions essayer, il existe d’autres moyens plus faciles d’analyser notre comportement.

Nous sommes tous des êtres humains. Cette affirmation nous met sur le même plan et nous définit comme des êtres non parfaits qui, par conséquent, font des erreurs et des fautes. C’est pourquoi les erreurs que font nos semblables sont les mêmes que celles que nous faisons. Dès lors, quel meilleur moyen de se connaître soi-même qu’en observant les personnes qui nous entourent ?

L’observation des autres nous reflète dans un miroir

Prenons un cas pratique : dans la rue ou au bureau, nous rencontrons une personne que nous connaissons et qui nous salue froidement. Cela nous dérange. La réaction normale est de juger négativement cette personne. Si ce comportement nous a tant agacés et puisque nous sommes tous semblables, cela signifie que si nous agissons de la sorte, d’autres personnes peuvent se sentir offensées. Alors pourquoi ne cherchons-nous pas toujours à accueillir les gens chaleureusement et avec le sourire ? Nous pourrions arriver à la même conclusion si nous pensions qu’une personne était égoïste, orgueilleuse ou narcissique.

Nous devons extrapoler chacune de ces attitudes négatives et les intérioriser comme une norme à suivre. Si nous y parvenons, en plus de nous découvrir en tant qu’êtres humains, nous pourrons devenir de meilleures personnes, ce qui amènera les autres à ressentir du respect et de l’affection à notre égard, et par conséquent à une plus grande acceptation sociale.

Nous pouvons donc dire que le meilleur miroir que nous pouvons utiliser pour nous connaître nous-mêmes, ce sont les gens.