phrase philosophique

L’opposition entre les jansénistes et les jésuites

Les jansénistes et les jésuites

Les Jésuites et jansénistes sont deux courants catholiques. Théologiquement, il y a une divergence théologique entre ces deux communautés. Le Jésuite est un membre de la Société de Jésus. Cette Compagnie de Jésus a été fondée en 1540 par Ignace Loyola. Quant aux jansénistes, ils constituent les disciples de Jansémies.

La doctrine Jésuite

L’enseignement jésuite se rattache à des règles de discipline rigoureuse, avec une éducation religieuse et morale. Celui-ci est appuyé sur le « ratio studiorum ». Les jésuites insistent sur le libre arbitre. Aussi, cette communauté est fataliste. Outre qu’il met l’accent sur la liberté personnelle, un jésuite a pour objet de combattre le protestantisme, car il est un partisan de l’absolutisme royal. Un jésuite doit professer les trois vœux de chasteté, d’obéissance et de pauvreté, mais prononcer aussi le vœu d’obéissance spéciale au pape. Sa doctrine est basée sur le fait l’être humain doit se confesser, se laver de ses péchés et faire de bonnes actions  afin d’obtenir la grâce divine. Les jésuites ont continué à œuvrer pour la propagation de l’évangile. Ils ont fondé des institutions d’enseignement primaire, secondaire et supérieur. Dorénavant, ils sont les ordres les plus influents. L’opposition entre lejanséniste et jésuite se rapporte à une doctrine religieuse. Il est important de découvrir le dogme religieux janséniste.

Le dogme religieux du jansénisme

Les jansénistes croient que le destin de l’homme est écrit à l’avance. Faire de bonnes actions ne permet pas d’obtenir la grâce divine. Cette communauté s’oppose à l’absolutisme royal et à certaines évolutions provoquées par l’Église catholique. La communauté jansénisme nie la liberté personnelle pour obtenir le salut. Sa doctrine est basée sur la prédestination et la grâce. La damnation et le salut d’un individu dépendent de la décision divine. Les jansénistes mettent l’accent sur le dessein conçu par Dieu pour sauver certains individus par la grâce. Par la suite, la doctrine de Jansénius s’oppose particulièrement à la morale jugée trop complaisante de la doctrine jésuite. À travers Jansénius, la communauté janséniste prend toujours pour référence Saint Augustin. Le janséniste adopte aussi un état d’esprit de pessimisme. Selon la doctrine janséniste, il est impossible d’obtenir le pardon divin par les actes. Un janséniste croît que  e salut et le paradis ne se destinent qu’aux élus. Ils refusent de reconnaître l’autorité suprême et le pouvoir papal.

Les liens entre le franc-maçon, les jésuites et les jansénistes

Les jésuites sont des religieux intellectuels. Ils sont distingués par une formation intellectuelle très avancée. Généralement, c’est un jésuite qui a fondé le franc-maçon. Le franc-maçon et les jésuites disposent d’une structure identique. Cette dernière s’appuie sur le culte du secret et le respect des vœux. Mais les jésuites sont forcément des chrétiens. Ils constituent congrégation catholique masculine. Tandis que la plupart des adeptes du franc-maçon n’appartiennent pas au catholicisme. Certains membres franc-maçon ne reconnaissent pas l’autorité spirituelle du pape. Il est possible qu’un individu soit à la fois franc-maçon, mais adopte la doctrine janséniste. Le jansénisme désigne une doctrine théologique issue d’un mouvement religieux, philosophique et politique. Mais le jésuite ne peut pas adopter une doctrine politique. Ainsi, l’opposition entre le janséniste et jésuite concerne la théologie.

Quitter la version mobile