Les ouvrages de Noam Chomsky s’intéressent à la linguistique théorique, l’acquisition du langage et la syntaxe. Le linguiste philosophe américain est le fondateur de la grammaire transformationnelle. Parmi ses œuvres principales, citons : Structures syntaxiques et Aspects de la théorie syntaxique.

Présentation des œuvres de Noam Chomsky

La fabrication du consentement : De la propagande médiatique en démocratie est un ouvrage édité par Agone, dans la collection Contre-Feux. L’édition revue et corrigée parut le 16 octobre 2008. Cet ouvrage rédigé par Noam Chomsky et Edward Herman fait partie des classiques en outre-Atlantique, permet de présenter un modèle de propagande comme outil d’analyse et de compréhension. Le livre fait la lumière sur la tendance lourde, les informations relayées sont fournies par les élites économiques et politiques. La modélisation de la propagande décrite par les auteurs de l’ouvrage se repose sur l’identification de 5 étapes : l’État et actionnariat, orientation lucrative ; la régulation par la publicité ; les sources d’information ; contre-feux et autres moyens de pression et enfin l’anticommunisme.

Le langage et la pensée est un ouvrage publié par Noam Chomsky. Cette version définitive et complétée d’un classique est située au croisement de la linguistique, psychologie et philosophie contiennent 4 chapitres inédits. Dans cet ouvrage, l’auteur aide à mieux comprendre l’intelligence humaine grâce à une étude de la structure du langage. Le livre explique certains concepts et expressions propres à sa pensée, celle de la grammaire universelle. On y découvre la structure profonde, linguistique, aspect créatif de l’utilisation du langage. Toutes ces informations fournissent l’une des meilleures introductions à une théorie majeure. La version brochée peut être achetée au prix de 9,65 €.

L’Occident terroriste – D’Hiroshima à la guerre des drones est un ouvrage publié par Noam en collaboration avec André Vitchek. Le roman paru en mai 2015 évoque des millions de morts alors que la conscience occidentale n’a pas été marquée. Les non-personnes se ressentent également dans des événements historiques comme les colonies, le tiers-monde ou la lutte du pouvoir, les ressources, le profit et les morts sont rendus insignifiants. Ce livre est un compte-rendu d’entretien entre Noam Chomsky et André Vltchek qui critique l’appareil de propagande permettant l’Occident de dissimuler les crimes ainsi que leur véritable rôle au reste du monde.

Sur le contrôle de nos vies est un ouvrage de Noam Chomsky publié en 2003. Cet essai concis, très polémique et brillant fait partie des critiques les plus virulents sur le nouvel ordre mondial. L’auteur montre sous couvert de divers paravents le capitalisme américain. Il explique pour cela l’OTAN et l’organisation mondiale du commerce pour imposer au monde une véritable tyrannie qui empiète sur la souveraineté des États ainsi que celle des individus. L’ouvrage de Noam Chomsky évoque la politique, le capitalisme, l’ordre mondial et surtout le contrôle imposé par diverses institutions. La version brochée du livre coûte 6,20 € et 3,99 € pour le format Kindle.

Quelle sorte de créatures sommes-nous ? est un ouvrage de Noam Chomsky paru en 2016 aux éditions LUX. Dans cet essai, l’auteur se charge de faire un tour d’horizon sur l’ensemble de sa pensée. Pour y parvenir, le linguiste revient sur sa conception du langage et de l’esprit ainsi que son point de vue sur la politique et la société. Pour clore son exposé, l’auteur rédige un plaidoyer fascinant sur le socialisme libertaire qu’il rattache à l’anarchisme et aux idées de John Dewey et aux convictions de Mill et de Marx. L’ouvrage regroupe des cours de linguiste philosophe donnés à l’université Colombia.

Propagande, médias et démocratie est un recueil de textes percutants de Noam Chomsky qui ont permis de faire sa réputation en tant qu’analyste des médias. Dans cet ouvrage, l’auteur développe la raison pour laquelle la démocratie libérale ne favorise pas l’existence de médias de masse libres et indépendants.

L’ouvrage coécrit avec Robert W. McChesney permet de comprendre pourquoi les géants des médias qui résultent de la concentration de la propriété des moyens de communication sont une menace pour la démocratie. Cet ouvrage paru aux éditions EcoSociété coûte environ 15,40 €. L’enjeu du livre tente d’apporter une réponse sur le type de société que nous voulons vivre, démocratique véritable ou un totalitarisme déguisé.

Un monde complètement surréel est un ouvrage publié par Noam Chomsky en 1996 puis revu en 2007. L’ouvrage aux éditions Lux coûte 5 € dans sa version brochée. Ce livre raconte l’importance du contrôle idéologique dans les démocraties. Surtout dans les États où la domination se fonde sur la violence. Comprendre les méthodes de l’endoctrinement doit être la tâche la plus urgente pour ceux qui recherchent obstinément la liberté.

Si ces notions sont faciles à comprendre dans les sociétés totalitaires, il est beaucoup plus difficile de saisir leur sens lorsque l’on vit dans un système de lavage de cerveau sous régime de liberté.

Pour une éducation humaniste est un ouvrage de Noam Chomsky préfacé par Normand Baillargeon et traduit par Myriam Dennehy. Cet ouvrage est divisé en 4 parties : 3 essais et une interview qui met en avant la réflexion de l’auteur sur le thème de l’éducation. À travers l’ouvrage, le linguiste et philosophe évoque une conception humaniste de l’éducation en puisant sa racine dans les valeurs des Lumières. Il se base également ses réflexions sur la pensée de Bertrand Russel. L’école a pour objectif de proposer aux enfants des pratiques éducatives accordant une importance capitale à la création, la liberté et la stimulation.

Le Profit avant l’homme est un ouvrage de Noam Chomsky publié en 2003 aux éditions Fayard. Le 6 mai 2004 paru le même ouvrage traduit par Jacques MAAS aux éditions 10/18. Cette version poche coûte environ 7,50 €. Dans ce livre, le linguiste philosophe américain ne se contente pas de dénoncer la justice économique provoquée par le règne de la doctrine néolibérale. Dans cet ouvrage, l’auteur démontre avec brio que les dirigeants du monde riche prônent les mérites de la liberté des marchés, mais mettent tout en œuvre pour échapper eux-mêmes à cette liberté. Il explique également que les politiques économiques libérales sont conçues aux dépens de la démocratie.