Henri Bergson est un philosophe français fils d’un immigré juif polonais dont la philosophie ne porte pas la marque de son époque. De nombreuses œuvres contribuent à faire connaître l’auteur au grand public. Voici quelques présentations des livres publiés par l’écrivain français.

Présentation des œuvres d’Henri Bergson

L’énergie spirituelle est un ouvrage d’Henri Bergson permettant de nous éclairer sur notre vie intérieure et expliquer les limites du cerveau. À travers son livre, il répond aux différentes questions existentielles comme la définition de la conscience, la conscience est-elle une activité neuronale, quel rapport entretient-elle avec la durée ou encore est-ce que la conscience rend libre.

À travers ces pages, Bergson invite le lecteur dans sa démarche introspective afin d’accueillir les sensations, être attentif et garder l’esprit ouvert. Cet ouvrage paru pour la première fois en 1919 se trouve à mi-chemin entre l’Évolution créatrice et Les Deux sources de la morale et de la religion.

La première édition de L’Évolution créatrice répond à un double principe, présentation d’un texte intégral incluant une pagination de référence ainsi qu’un dossier de notes historiques, philosophiques, bibliographiques et analytiques. Cet ouvrage philosophique rédigé en 1907 par Henri Bergson développe une création permanente de nouveautés par la nature.

Le texte du philosophe est un débat sur l’explication finaliste et l’explication mécaniste de l’évolution. L’œuvre est défendue par la métaphysique traditionnelle et la science moderne. À travers ses explications, le philosophe français démontre que les 2 visions qui s’opposent souvent sont en réalité identiques dans le traitement de l’évolution. Henri Bergson suppose que tout est donné d’emblée.

L’ouvrage Les Deux Sources de la morale et de la religion publié en 1932 par Henri Bergson répond à plusieurs questions. L’auteur explique entre autres la formation de sociétés, les différents affrontements qui subsistent, la morale et la religion dans la vie en société… Le livre hanté par le spectre de la guerre et le développement de la technique est guidé par une méditation sur le mysticisme chrétien. L’auteur articule l’étude de la société à sa philosophie de la vie. Ce dernier ouvrage du philosophe est une réflexion sur la morale et un débat des approches sociologiques de Lucien Lévy-Bruhl et Émile Durkheim.

Le Rire est un ouvrage paru en 1900. Le texte appuie sur des exemples quotidiens et des références littéraires afin d’apporter des réponses pertinentes sur le système du rire. Dans ses explications, Henri Bergson décrypte les événements comiques afin d’y déceler la présence simultanée des éléments distincts ou incompatibles qui provoquent l’hilarité chez l’être humain.

Son essai s’intitulant en réalité Le Rire : essai sur la signification du comique est composé en 3 chapitres. Le chapitre I fait 3 observations sur le rire, le chapitre II évoque le comique de situation et le comique de mots tandis que le troisième chapitre touche essentiellement le comique de caractère.

La pensée et le Mouvant est un ouvrage de 1934 dans lequel Henri Bergson détermine clairement sa vision et sa définition de la métaphysique. Dans ce livre, le philosophe français retrace l’ensemble de sa pensée. Selon l’auteur la métaphysique est la version de ce que nous pensons habituellement. Pour bien comprendre la pensée bergsonienne ainsi que sa révolution, ce recueil réunit une sélection d’articles et conférences datant de 1903 à 1923 dans laquelle l’écrivain définit précisément sa méthodologie philosophique, révèle l’orientation de la direction prise par la recherche et remonte à son origine. L’édition GF de La Pensée et le Mouvant coûte 12 €.

Histoire de l’idée de temps : Cours au Collège de France 1902-1903 et l’ensemble des cours donnés par Henri Bergson qui marquent le début de sa popularité. Ces cours permettent de faire le trait d’union entre les ouvrages et l’enseignement oral d’où provient sa renommée. En lisant ce texte consacré à l’idée de temps à travers l’histoire des systèmes, on redécouvre la pensée libre du philosophe. Cet ouvrage permet au lecteur de se concentrer autour de la pensée du philosophe grâce à des textes qui inspirent aussi bien les spécialistes et les non-initiés. Le recueil paru aux éditions PUF coûte aux alentours de 29 € la version brochée.

Matière et mémoire est un livre de Henry Bergson écrit en 1896 dont l’ouvrage évoque la question de la mémoire, notamment du problème des rapports entre le corps et l’esprit. En lisant les textes philosophiques, on découvre l’analyse du problème classique de l’union de l’âme et du corps. L’ouvrage est une réaction du philosophe au livre Maladie de la mémoire de Théodule Armand Ribot (1881). Henri Bergson s’oppose à la réduction de l’esprit à la matière. Selon l’auteur, il considère la mémoire comme un élément profondément spirituel. Le cerveau a une fonction pratique, il insère des souvenirs dans le présent afin d’inciter à agir. La mémoire est quelque chose de profondément spirituel.

Essai sur les données immédiates de la conscience est un ouvrage d’Henri Bergson paru pour la première fois en 1889. Cet essai est en réalité la thèse de doctorat du philosophe français qu’il a présenté à la Faculté des lettres de Paris. Les textes philosophiques évoquent essentiellement la durée qui est un concept important de la pensée bergsonienne.

D’après ses explications, la durée échappe à la conscience qui échappe également la multiplicité de ces états. Essai sur les données immédiates de la conscience est édité chez PUF au prix de 13,20 €. L’ouvrage est composé de 3 parties : l’intensité des états psychologiques ; la multiplicité des états de conscience, l’idée de durée et l’organisation des états de conscience, la liberté.

Bergson ou les deux sens de la vie est une étude inédite qui relie les 4 principaux ouvrages d’Henri Bergson. Ce livre publié le 2 mars 2013 aux éditions Presses Universitaires de France ou PUF compte 360 pages et coûte aux alentours de 16 € la version brochée. Cette étude de Frédéric Worms s’est imposé une double mission : d’une part une œuvre historique qui se confronte aux œuvres contemporaines et d’autre part une œuvre philosophique qui fait ressortir les tensions fondamentales caractéristiques des œuvres du philosophe français. Il s’agit de la vie et la connaissance, la vie organique et la vie individuelle.