Gottfried Wilhelm Leibniz parfois surnommé von Leibniz est un philosophe, scientifique, mathématicien, diplomate, juriste allemand auteur de plusieurs ouvrages en latin, français et allemand. L’écrivain né le 1er juillet 1646 à Leipzig et meurt à Hanovre le 14 novembre 1716 à l’âge de 70 ans.

Présentation des œuvres de Gottfried Wilhelm Leibniz

Nouveaux essais sur l’entendement humain est un ouvrage rédigé en français, achevé en 1705, mais dont la publication ne fut réalisée qu’en 1765. Il s’agit de la réponse de Leibniz au livre Essai sur l’entendement humain de John Locke. Ce long report est dû à la mort de Locke. Si le philosophe anglais défend une position empiriste sur le fait que les idées viennent de l’expérience, le traité du philosophe allemand défend une position innéiste. Sous forme de dialogue imaginaire entre Philalèthe qui reprend des passages du livre de John Locke et Théophile qui oppose des arguments leibniziens, Leibniz explique que certaines idées sont incluses dans esprit de l’homme dès la naissance.

Essais de Théodicée sur la bonté de Dieu, la liberté de l’homme et l’origine du mal plus connu sous le nom de Théodicée est un livre publié par le philosophe allemand Gottfried Leibniz. Cet ouvrage publié en 1710 a présenté le terme théodicée et son approche optimiste au problème du mal est supposée avoir respiré Voltaire dans sa rédaction du Candide. Une grande partie de l’œuvre consiste à répondre aux idées du philosophe français Pierre Bayle. Pour répondre aux arguments de Bayle qui affirment que Dieu est un être infiniment parfait, cette faculté est nécessaire pour qu’il crée un monde qui a le plus grand équilibre possible entre le bien et le mal.

Discours de métaphysique suivi de Monadologie et autres textes est un recueil présentant plusieurs écrits de Leibniz. Les 2 premiers opuscules figurent parmi les plus célèbres ouvrages du philosophe allemand. Le premier permet de marquer le moment où Leibniz se sent satisfait sur les questions fondamentales. 28 ans après la parution de son Discours de métaphysique, l’auteur publie Monadologie qui réunit les éléments d’un ultime bilan. Ces 2 textes bénéficient d’une architecture globale identique : Dieu le créateur, corps, et esprit sont ordonnés de manière hiérarchique. Le recueil contient également d’autres textes et lettres qui mettent en perspective les 2 opuscules mettant en valeur la genèse et l’élaboration de la métaphysique leibnizienne.

Principes de la Nature et de la Grâce.Monadologie : Et autres textes,1703-1716 est un recueil de nombreux textes du philosophe allemand Gottfried Wilhelm Leibniz. Parmi les multiples questions que soulève la philosophie de Leibniz à ses contemporains, les plus essentielles sont les notions de monade, force et matière, problème du Mal, union de l’âme à son corps et la validité des solutions de l’harmonie préétablie. 2 ans avant sa mort, Leibniz rédige en 1714, 2 abrégés systématiques de sa philosophie, à savoir : Monadologie et les Principes de la Nature et de la Grâce. Ces 2 textes majeurs de Leibniz s’accompagnent d’écrits polémiques, remarques, réflexions, lettres…

Système nouveau de la nature et de la communication des substances et autres textes : 1690-1703 est un ouvrage rassemblant différent textes du philosophe allemand G. W. Leibniz, une présentation et note de Christiane Frémont. Cet ouvrage paru aux éditions Flammarion présente différents textes de Leibniz en rapport avec le Système de l’Harmonie qui est un système de communication. Selon l’auteur, l’harmonie est une métaphore qu’il avoue avoir empruntée à l’art, tandis que la communication un concept qui règle les rapports perçus entre les éléments, sa production fait fonctionner le système. Ce terme s’applique à la relation de l’âme au corps.

Opuscules philosophiques choisis (bilingue latin français) est un ouvrage bilingue, l’édition la plus commode sur ce texte philosophe allemand Gottfried Wilhelm Leibniz. Avant cette édition, il fallait acheter deux volumes pour posséder le texte en latin ainsi que sa traduction. Cet ouvrage possède différents textes originaux ainsi que sa traduction originale et sa traduction du latin par P. Schrecker : Méditation sur la connaissance, la vérité les idées (1684), Remarques sur la partie générale des principes de Descartes (1692), De la réforme de la philosophie première et de la notion de substances (1694), De la production originelle des choses prises à sa racine (1697)…

Leibniz Et L’Organisation Religieuse de La Terre – Primary Source Edition est un ouvrage de Jean Baruzi sur Leibniz, consacré à l’étude du projet politique de Leibniz ainsi que l’exposé historique des conceptions religieuses du philosophe allemand. Ces 2 thèmes divisent l’ouvrage en 2 parties. La première permet de retracer les vastes conceptions politiques du philosophe. La seconde partie de l’ouvrage évoque les pensées de Leibniz en termes de religion, les efforts en faveur de l’union des églises et sa correspondance avec Bossuet. En lisant l’ouvrage, on constate que l’auteur M. Baruzi possède une connaissance approfondie sur ce philosophe allemand.

Leibniz et le meilleur des mondes possibles est un ouvrage publié par Paul Rateau sur les pensées du philosophe. La phrase Meilleure des mondes possibles ou Die beste aller möglichen Welten en allemand fut apparue par le polymathe allemand Leibniz dans son livre Essais de Théodicitée sur la bonté de Dieu. Cette affirmation est l’argument central de la théodicée leibnizienne dans sa tentative de résoudre le problème du mal. L’affirmation du meilleur des mondes possibles fait partie des thèses du philosophe la plus connue et la plus mal comprise. Le livre de Paul Rateau explique le sens des fondements théoriques et envisage les implications des plans métaphysiques et moraux.