Les œuvres majeures d’Emmanuel Kant ont été rédigées pour la plupart entre 1788 et 1790. Le premier ouvrage écrit par Kant s’intitule L’unique fondement possible d’une démonstration de l’existence de Dieu. Il date de 1762 et son dernier ouvrage intitulé Logique fut publié en 1800.

Présentation des œuvres d’Emmanuel Kant

Critique de la raison pure est un ouvrage publié en 1781 par le philosophe allemand Emmanuel Kant. Ce livre remanié en 1787 est le plus important et le plus lu. L’œuvre incomprise à son origine peut être considérée comme la plus difficile tout étant le plus influent de ses livres. En rédigeant son livre, Kant tente de démontrer par le moyen d’un examen critique les possibilités de la raison l’incertitude et la faiblesse des arguments d’un siècle dominé par le culte de la science. Dans son traité, le philosophe allemand se demande pourquoi la métaphysique n’atteint jamais un degré de certitude similaire qu’avec les mathématiques ou la physique.

Emmanuel Kant publie en 1785 les Fondements de la métaphysique des mœurs, un ouvrage majeur qui explique les bases des philosophies de la liberté. Pour développer ses pensées, le philosophe allemand répartit son ouvrage en 3 principales sections, à savoir : le passage de la connaissance rationnelle commune de la moralité à la connaissance philosophique, le passage de la philosophie morale populaire à la métaphysique des mœurs ainsi que le passage de la métaphysique des mœurs à la critique de la raison pure pratique. Dans la préface, l’écrivain décrit la philosophie morale pure en se basant sur l’idée commune des devoirs et des lois morales.

Critique de la raison pratique est le 2e ouvrage principal d’Emmanuel Kant. Cette œuvre parue en 1788 évoque la philosophie morale. Cette suite au livre Critique de la raison pure ne traite plus l’analyse de la raison dans son usage spéculatif, l’auteur y consacre des pages à l’usage pratique de la raison. Il délaisse ainsi la connaissance théorique en privilégiant l’action. La particularité de l’ouvrage est que l’on découvre la notion d’un faktum de la loi morale. Ces faits non empiriques s’imposent à la raison bien qu’ils ne peuvent être déduits de manière analytique au concept positif de liberté et de dignité.

Appelé également Critique du jugement, Critique de la faculté de juger est un livre philosophique publié en 1790 par Emmanuel Kant. Il s’agit du 3e grand œuvre du philosophe allemand, une œuvre fondamentale de l’esthétique moderne. Ce livre fait suite à ses 2 premiers ouvrages, car il intéresse une fois de plus au fondement de la connaissance de la nature évoquée dans la Critique de la raison pure ainsi que l’usage pratique de la raison qui permet de commander toute action morale expliquée dans sa Critique de la raison pratique. Cet ouvrage tente de compléter le système philosophique tout en créant un lien entre les 2 premières critiques.

Qu’est-ce que les Lumières ? Est un livre du philosophe allemand Emmanuel Kant paru en 1784. Dans ce texte, Kant explique l’importance de l’Homme à penser par lui-même et sans préjugés. Pour illustrer ses propos, il reprend la maxime Sapere aude ! emprunté au poète latin Horace. Cette maxime signifie Aie le courage de savoir ou Ose savoir ! Dans l’ouvrage, le philosophe allemand distingue 2 états : la minorité et la majorité. Selon l’écrivain, devenir majeur est le but à atteindre pour une raison éclairée. Il évoque dans son livre philosophique ce qu’il faut entreprendre pour devenir majeur. Selon l’auteur, il est indispensable de vivre sa propre expérience et de subir des échecs.

Kant : Une lecture des trois « Critiques » est une synthèse réalisée sur les 3 ouvrages fondamentaux d’Emmanuel Kant : Critique de la raison pure, Critique de la raison pratique et Critique de la faculté de juger. Luc Ferry, l’auteur de ce livre pédagogique offre au lecteur une introduction aussi claire que possible des 3 ouvrages majeurs du philosophe allemand. En se basant sur les 3 Critiques de Kant, l’auteur tente de lever les principaux obstacles qui risquent d’entraver la compréhension de la philosophie kantienne. Cet ouvrage pédagogique propose une interprétation générale sur la philosophie d’Emmanuel Kant. Ce livre souligne les enjeux et rend plus facile la compréhension de la philosophie de Kant.

Prolégomènes à toute métaphysique future est un ouvrage d’Emmanuel Kant qui explique de façon plus explicite le principe de la première Critique, celle de la raison pure. L’objectif de ce livre philosophique est de renforcer la métaphysique en se servant des bases solides. Le philosophe allemand se sert de ces bases afin d’en faire une science rigoureuse. Pour y parvenir, il limite l’exemple de la révolution copernicienne. Dans cette œuvre, Kant n’hésite pas à affirmer que le centre de la connaissance est le sujet connaissant et non une réalité extérieure à laquelle nous serions simplement passifs. Le livre paru en 2000 aux éditions Vrin coûte aux alentours de 8,50 € au format poche et 1,61 € au format Kindle.

D’après l’optique théologique d’Emmanuel Kant, l’humanité évolue vers un point de perfection. Opuscules sur l’histoire sont des ouvrages permettant aux philosophes d’émettre l’hypothèse d’un système théologique affirmant que la nature est capable de faire l’hypothèse du progrès historique de l’humanité. L’auteur profite de son ouvrage Opuscules sur l’histoire pour affirmer que le système théologique de la nature ne présente pas un élément certain, mais sert uniquement d’idéal régulateur. L’écrivain allemand dégage des conditions d’émergence de la liberté, ainsi ce traité sur l’histoire revêt un aspect plus classique. L’objectif de l’ouvrage consiste à découvrir les fins de la nature tout en étant à les accomplir.

Le droit de mentir est un opuscule publié en 1796 par Benjamin Constant un lecteur attentif d’Emmanuel Kant qui est un ami de Madame de Staël. Dans cet ouvrage, l’auteur s’en prend aux devoirs inconditionnels du philosophe de Kbnigsberg. Emmanuel Kant prend connaissance de la critique de Benjamin Constant et répond à l’auteur après un an suivant l’apparition de la critique. Ainsi, Le droit de mentir est un livre rassemblant l’ensemble des textes consacrés à la célèbre controverse sur cet étrange droit. On y découvre différentes thématiques comme : L’illégitimité du mensonge et Tout le monde n’a pas droit à la vérité.