Emmanuel Kant est un philosophe allemand qui a déclaré : Le respect s’applique toujours uniquement aux personnes, jamais aux choses. Pour mieux comprendre l’histoire de ce philosophe auteur du livre Critique de la raison pure, nous allons découvrir une biographie détaillée de ce grand penseur.

Les débuts d’Emmanuel Kant

Emmanuel Kant est un philosophe fondateur du criticisme et de la doctrine idéalisme transcendantale. Appelé également philosophie critique, le criticisme a pour objectif de promouvoir l’idée qu’une véritable recherche philosophique commence par l’analyse des fondements, les limites et l’étendue légitime de la connaissance. En ce qui concerne l’idéalisme en philosophie, il s’agit de toute une théorie qui considère que la nature ultime de la réalité est rattachée à l’esprit ainsi que des formes abstraites ou des représentations mentales. Selon le philosophe de la connaissance, l’idéalisme s’oppose au réalisme. Quant au point de vue de la philosophie de l’esprit, ce terme s’oppose au matérialisme en affirmant que la matière est la réalité ultime.

Le philosophe allemand est né en 1724 à Königsberg en Prusse-Orientale, ancien nom de Kaliningrad en Russie. Le philosophe est le 4e enfant d’une famille de 11 enfants. Pendant 7 ans, le jeune Kant fréquente le Collegium Fridericianum qui est une école dirigée par le pasteur piétiste Franz Albert Schultz. Selon la doctrine du pasteur de l’établissement pédagogique, l’homme de foi considère que la piété de l’âme est supérieure au raisonnement. Emmanuel Kant s’inscrit à l’université de Königsberg afin d’y étudier la théologie. Lors de ses années universitaires, le futur philosophe suit des cours de Martin Knutzen. Ce professeur de mathématiques et de philosophie est un piétiste disciple de Christiant Wolff.

Son professeur combat l’idéalisme et s’intéresse essentiellement à la doctrine pure de Leibniz. Le professeur enseigne que la force représentative et la force motrice se complètent et se supposent de manière réciproque. C’est à cette époque qu’Emmanuel Kant découvre Newton et s’intéresse à la physique. Kant s’intéressera plus tard à l’astronomie. À la mort de son père en 1746, le philosophe arrête ses études pour s’engager en tant que précepteur. Il fut embauché pendant 9 ans par des familles aisées. C’est durant cette période qu’il publia sa première dissertation intitulée Pensées sur la véritable évaluation des forces vives.

Emmanuel Kant de 1755 à 1770

En 1755, Emmanuel Kant bénéficie d’une promotion universitaire. Sa dissertation sur les principes premiers de la connaissance métaphysique lui a valu une habilitation. À cette période, Kant commence à enseigner à l’université de Königsberg avec le statut de Privatdozent. Ce titre désigne les enseignants qui ont reçu une habilitation, mais qui n’ont pas encore bénéficié d’une chaire d’enseignement ou de recherche. Ce qui enseigne au titre de Privatdozent n’était pas rémunéré par le gouvernement, l’enseignant est toutefois payé par les élèves. Le privatdozent est un titre universitaire de tradition allemande paru depuis le XIXe siècle.

Précisons qu’Emmanuel Kant fut le premier grand philosophe qui enseigna à l’université de manière régulière. À cette époque, ses cours et ses publications sont très diversifiées. Il donne des cours de mathématiques, des cours de physique inspirée d’Isaac Newton, des cours de morale apprise de Jean-Jacques Rousseau, Francis Hutcheson, Antony Ashley-Cooper et David Hume. L’enseignant s’intéresse également aux leçons de pyrotechnie et théorie des fortifications. À compter de 1760, les cours d’Emmanuel Kant changent de discipline. Il enseigne la théologie naturelle et l’anthropologie. L’enseignant s’intéresse surtout à la critique des preuves de l’existence de Dieu et de la doctrine du beau et du sublime. De 1766 à 1772, il occupa la fonction de sous-bibliothécaires à la Bibliothèque de la Cour.

Emmanuel Kant à partir de 1770 jusqu’à sa mort

En 1770, le philosophe allemand fut nommé professeur titulaire après la publication de la dissertation De la Forme des principes du monde sensible et du monde intelligible. La première édition de la Critique de la raison pure date de 1781. Une seconde édition parue en 1787. Emmanuel Kant intègre l’Académie royale des sciences et des lettres de Berlin en 1786.

Son ouvrage baptisé Critique de la raison pratique parut en 1788 tandis que la Critique de la faculté de juger fut publiée en 1790. C’est à ce moment que Kant fut très actif puisque ses œuvres majeures sont écrites durant cette période. Il s’agit entre autres des ouvrages Vers la paix perpétuelle et Fondation de la métaphysique des mœurs.

Emmanuel Kant est connu pour n’avoir jamais quitté sa région natale, le Königsberg. Né le 22 avril 1724, le philosophe meurt à 79 ans, le 12 février 1804 dans la capitale de la Prusse-Orientale. Le lieu d’enterrement du grand philosophe est aussi au Königsberg. Selon les témoignages, ces derniers mots furent es ist gut ce qui signifie c’est bien. Malgré le fait que Emmanuel Kant n’a jamais quitté sa région natale, il fut très attentif des actualités internationales de son époque.