De la vie de Platon, ne nous sont parvenues que des bribes parfois certaines, parfois moins, le plus souvent transmises par des biographes étant nés plusieurs siècles après le philosophe grec. Il est né probablement autour de l’année 427 avant notre ère à Athènes. Issu d’une famille de l’aristocratie athénienne, il s’imposera dans sa ville comme une figure incontournable de la pensée grecque.

Jeunesse et formation de Platon à Athènes

Platon, dont la véritable signification est « large et plat » en grec ancien, dut être un surnom qui lui fut attribué en raison de sa carrure d’athlète. Né dans une famille prééminente d’Athènes, son père Ariston meurt alors qu’il n’était encore qu’un petit garçon. Les informations concernant sa formation ne sont guère fiables. Détail peu connu de la vie de Platon, il semblerait que sa composition robuste lui ait permis dans sa jeunesse de remporter en tant que lutteur deux prix aux Jeux olympiques et aux Jeux isthmiques.

Du fait de la grandeur de sa famille, il est élevé par des précepteurs de prestige. Toutefois, c’est sa rencontre avec Socrate, survenue alors qu’il avait 20 ans, qui influencera en profondeur la formation intellectuelle du jeune Platon. Il en héritera notamment ce style si particulier d’interroger et de raisonner, la fameuse dialectique qui sera le fil conducteur de ses écrits. Il restera huit ans auprès de son maître à penser, jusqu’à la condamnation à mort de ce dernier (- 399). Ravagé de chagrin, il ne pourra assister aux derniers moments de Socrate.

Voyages à l’étranger et fondation de l’Académie

Les différentes sources connues sur la vie de Platon attestent d’un voyage qu’il aurait effectué en Égypte. Il aurait notamment résidé parmi les prêtres du temple d’Héliopolis, au sud du delta du Nil. Puis il aurait voyagé en Grande-Grèce, aujourd’hui devenue la Sicile, dans les cités de Syracuse et de Crotone. C’est à l’occasion de ces pérégrinations qu’il se serait converti à la nécessité du roi-philosophe. Il y aurait également approfondi le concept de séparation de l’âme et du corps.

De retour à Athènes en 387 avant notre ère, Platon réalise ce qui sera son héritage pendant des siècles. Il y ouvre l’Académie, selon un modèle d’école développé par les pythagoriciens. Jusqu’à la fin de sa vie, pendant 40 longues années, il y enseignera, formant au passage nombre de philosophes renommés, tels que Théophraste, Aristote ou encore Pamphile. Il y écrira bon nombre des textes qui sont parvenus jusqu’à nous, même s’il semble traverser une crise intellectuelle autour des années – 370.

Derniers voyages et fin de vie

Platon voyagera deux nouvelles fois en Sicile, en – 367 puis en – 360. Compromis dans les luttes politiques de Syracuse, il y sera les deux fois détenu par le tyran Denys II. Néanmoins, il y approfondira ses relations avec le pythagorisme, qui marquera fortement son œuvre sur la fin de sa vie. Il s’éteint à Athènes en – 347 à l’âge de 80 ans, non sans avoir légué une œuvre majeure de la philosophie antique.